homme au centre

L’imceo a été fondé par une poignée de consultants seniors, entourés de quelques universitaires, décidés à agir en bande organisée pour promouvoir une manière de marcher vers l’excellence opérationnelle en remettant l’homme au centre des dispositifs de création permanente de la valeur.

Les fondateurs de l’imceo ont tous exercé des responsabilités de cadres dirigeants au cours des trois dernières décennies. Sur cette période, le Lean Management s’est imposé comme une référence incontournable dans la conduite de la production de biens et de services. Sur la même période s’est opérée une révolution numérique ayant entrainé une multitudes d’effets technologiques, économiques, organisationnels et sociétaux totalement inédits. Leur ampleur remet en cause le mode de diffusion des outils du Lean par voie procédurale, et impose un retour à la « philosophie » initiale de la démarche Lean.

En effet, à l’origine, cette « philosophie » conduit conjointement à réviser les orientations stratégiques des actions en cours, à réduire la distance pratique et hiérarchique séparant le pilotage et l’exécution du processus collectif, et à réviser de manière radicale la fonction managériale. Elle glisse ainsi du commandement au coaching et, de manière générale, d’un encadrement dirigiste et défiant à un accompagnement collaboratif et confiant.

Parier sur l’intelligence collective et partagée donne – en souplesse et sans pertes en lignes – de bien meilleurs résultats que les procédures orthopédiques concoctées en laboratoire pour délivrer sur ordonnance la rationalité limitée de leurs concepteurs. On peut faire mieux et avec moins en reconnaissant et en développant la capacité de tout individu à assumer par lui même son rôle dans l’action collective, et à participer à l’amélioration constante de la compétence et des performances du groupe et du réseau dans lequel s’insère.

La démarche « Lean Design » développée par l’imceo n’est rien d’autre qu’une diffusion souple, en douceur et en réseau, des outils du Lean, en les adaptant aux situations où ils trouvent leur utilité, et en les reconstruisant avec les individus prêts à s’en emparer. « On ne change pas la société par décret », disait le sociologue Michel Crozier. Nous disons qu’elle se transforme d’elle-même chaque fois que se crée une bulle locale où des individus expérimentent l’efficacité de nouvelles pratiques. Cette bulle peut être un simple atelier Lean, créé de toutes pièces ou régénéré par le « Lean Design ». Cette bulle peut aussi surgir d’un des outils propres développés par l’imceo pour mettre en place l’écoute des compétences individuelles et leur intégration dans l’intelligence collective.