IMG 02

Le 13 juillet dernier, à l’invitation de la Cfdt, Jean-Paul Tappert présentait à Pompey sa conférence « Généralités sur l’esprit du Lean et de l’excellence opérationnelle : de l’organisation traditionnelle à l’organisation Lean Design ». Cette conférence a pour particularité de trouver son utilité aussi bien face à des parterres de dirigeants d’entreprise, que face à des opérateurs ou à leurs représentants. En effet, l’entreprise apprenante se construit en partageant à tous les niveaux une vision commune de sa raison d’être, et une adhésion à des principes partagés de conduite de l’action collective.

À cet égard, Jean-Paul Tappert rappellera à quel point l’efficacité des outils du Lean peut être amoindrie, voire anéantie, lorsque leur mise en place est décidée en haut lieu et imposée à tous à travers des procédures impératives guidant et contrôlant les tâches élémentaires de chacun. Cette démarche strictement procédurale ne permet pas de recueillir l’expérience des opérateurs et d’en tirer profit, alors qu’ils sont bien souvent les mieux placés pour percevoir les gains de performance et de qualité liés au domaine sur lequel s’exercent leurs activités.

À la fin de sa conférence, Jean-Paul Tappert suggèrera, pour aller plus loin dans cette réflexion, de se reporter à l’ouvrage très récent de Michel Sailly*, qui, textes à l’appui, revient aux objectifs fondamentaux poursuivis par le Lean – sa philosophie primordiale –, où la recherche de l’excellence est pensée comme une dynamique constante et durable, qui bénéficie autant aux résultats à long terme de l’entreprise, qu’à l’ambiance générale au travail.

| PLUS D’IMAGES |

* Michel Sailly, Démocratiser le travail : Un nouveau regard sur le lean management. Ivry-sur-Seine : Les Editions de l'Atelier, 2017. Préface de Laurent Berger. (Sortie prévue le 24 août 2017). ISBN 2708245406. 17,00 €